Actualité

Borne est une commune de montagne, les équipements spéciaux  sont obligatoires pour circuler sur les routes communales et départementales de la commune du 1er novembre au 31 mars de chaque année : 4 pneus neige ou chaines à neige ou “chaussettes”.

Vaccination covid 3ème injection

Une nouvelle campagne de vaccination aura lieu les 25 et 26 novembre 2021 sur la montagne. Elle est destinée aux personnes de plus de 65 ans ou au personnes vulnérables ayant reçu la 2ème dose depuis 6 mois au moins. Les personnes intéressées doivent appeler avant le 15 novembre au soir au 06 01 98 22 98 pour s’inscrire.  

A noter et à diffuser : nouvelles coordonnées du secrétariat de mairie.

La nouvelle secrétaire de mairie, Madame Boutrand a pris ses fonctions le 15 septembre 2021. Elle exercera dans le nouveau secrétariat aménagé dans l’entrée de la mairie de Borne au 10 route de Borne 07590 Borne.

Un nouveau numéro de téléphone est en place :  07 62 41 55 92

Une nouvelle adresse mail :  mairie.borne07@gmail.com

Les horaires d’ouverture au public sont, pour le moment, les suivants : les lundi, mardi et vendredi matins de 10h à 12h

Depuis la fin des années 80 , afin de mutualiser les coûts et pour offrir un meilleur service à la population, le secrétariat était partagé ,par convention, avec la commune de St Etienne de Lugdarès. A la suite des dernières élections et pour des raisons multiples, le conseil municipal de St Etienne de lugdarès a souhaité mettre un terme à la convention qui liait nos deux communes pour la mise à disposition de 9heures hebdomadaires de secrétariat. Le conseil municipal de Borne tient, à cette occasion, à remercier la commune voisine pour cette longue et fructueuse coopération et à remercier aussi les différentes secrétaires de mairies qui ont assuré le service dans le cadre de cette coopération: Geneviève Roux, Geneviève Terme, Laurence Pascal, Carine Battandier, Brigitte Legrand-Issad, Cynthia, Florence et Margaux.

 

Un numéro de la Revue du Vivarais se penche sur l’histoire de Borne 

Jean-François Martin, secrétaire général de la sous-préfecture de Largentière, maintenant à la retraite, consacre une bonne partie de son temps à l’histoire de l’Ardèche et plus particulièrement de notre secteur du sud de la Montagne Ardéchoise. Monsieur Martin a ses racines maternelles sur la commune de St Etienne de Lugdarès où il a passé son enfance et sa jeunesse. Après, entre autres, un essai sur l’engagement de la commune de St Etienne de Lugdarès et de ses habitants dans la “Grande Guerre”, il s’est penché, pour des raisons anecdotiques qu’il rapporte dans la revue, sur l’histoire de Borne et de ses seigneurs. Les cahiers du fameux abbé Rampon, curé de Borne pendant plus de trente ans y sont retranscrits, complétés par les résultats de recherches remarquables sur la famille De Borne et ses différentes branches. L’histoire de l’abbaye des Chambons, liée à celle de cette famille y est évoquée.                          Cette somme restera une référence pour l’histoire de notre village, de notre commune et au-delà  de notre région. En effet la saga des De Borne s’étend depuis Borne, Les Chazalettes, Johannas, Sablière, Ligonnès…  La commune de Borne adresse sa reconnaissance à Monsieur Jean-François Martin pour cette contribution exceptionnelle à la connaissance de cette si riche et méconnue histoire de notre petit village.

J.F. remettant un exemplaire de la revue au Maire et au Président de la Bourniquelle devant la tombe de l’Abbé Rampon qui voulait que ses cahiers “soient connus des habitants de Borne”

La Revue du Vivarais tome 125 N°3 d’août 2021 est en vente sur la commune à l’Auberge du Bez au prix de 10€

Encore un été pas comme les autres.

Cette satanée pandémie impacte les manifestations estivales et la traditionnelle fête du village de Borne n’y échappe pas. Le 8 août  prochain à 9h30 aura lieu l’assemblée générale de l’association A.S.P.B. “La Bourniquelle” lors de laquelle sera élu un ou une nouveau(elle) Président(e) suite à la disparition de Jean-Louis Cellier, le regretté Président et fondateur de l’association. Cette assemblée sera suivie d’une messe célébrée par le Père Sergio BONGINI de l’Abbaye de Notre Dame des Neiges.

Le 14 août à 16h aura lieu en l’église de Borne un concert du V.L.A.D. voir l’affiche ci-dessous

affiche concert

La “Bourniquelle” veut maintenir la flamme.

L’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Bourniquel a tenu une réunion pour envisager l’avenir suite au décès de son président fondateur. Julien Gleyze a fait l’éloge de Jean-Louis Cellier puis a demandé une minute de silence pour lui rendre hommage. Thierry Jouve a demandé aux membres s’ils étaient disposés à continuer l’œuvre de la Bourniquelle. Tous les présents se sont déclarés favorables pour mener à bien les actions en cours et continuer dans le même esprit et la même philosophie. Il a été aussi souligné le rôle d’association paroissiale que joue la Bourniquelle depuis son origine. La fête de Borne sera encore une fois perturbée par la pandémie; néanmoins, le 8août un apéritif sera organisé à l’issue de la Messe traditionnelle. L’assemblée générale de l’association aura lieu le 8 août avant la Messe, l’heure en sera fixée en fonction de l’heure de l’office.

Cérémonie en l’honneur de henria Ranc et de Jean-Louis Cellier le 15 mai 2021 à Borne

La petite église de Borne était bien remplie ce 15 mai pour une cérémonie à l’occasion du retour des cendres de Henria Ranc à son cher village et aussi pour rendre un dernier hommage à Jean-Louis Cellier. C’est avec beaucoup d’émotion et de recueillement qu’ont été évoquées ces deux figures marquantes de Borne. Jean-Louis Cellier, aux derniers moments de sa vie avait lui-même commencé à préparer cette cérémonie… Au nom de notre communauté, je remercie le Père Sergio Bongini, les religieuses et l’équipe paroissiale de St Etienne de Lugdarès, les musiciens et intervenants, l’équipe de la Bourniquelle, la famille de Henria Ranc et de Jean-Louis Cellier qui ont fait  de cette cérémonie de souvenir et de recueillement  un moment précieux pour notre petite communauté .

 

Borne et les Bourniquels sont en deuil

Jean-Louis Cellier s’en est allé

Monsieur Jean-Louis Cellier, président en activité de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Bourniquel est décédé dans la nuit du 5 au 6 mai des suites d’une longue et impitoyable maladie.

Monsieur Cellier est né le 27 avril 1947 à Montélimar et était issu, de par sa mère, du village de Borne.

Jean-Louis Cellier réunissait les qualités que l’on reconnait aux bourniquels : le courage, la ténacité, la solidarité et l’honnêteté. C’était une personne d’une grande sociabilité ; il était heureux lorsqu’il se trouvait au milieu de ses amis bénévoles pour orchestrer des travaux dans le village ou les environs puis de partager un casse-croute plein de convivialité.

 Il a toujours été viscéralement attaché à ce village pour lequel il était le meilleur ambassadeur.

 Retraité de la banque depuis une bonne décennie, il avait fondé l’ASPB plus connue sous le vocable “La Bourniquelle” . Cette association, la plus active de la commune, a sous son impulsion, fait un grand nombre de travaux pour l’embellissement du village et la préservation du patrimoine notamment : l’entretien de l’église et du cimetière, la mise en valeur de la Piéta et l’installation du Christ en bois de l’abbaye des Chambons dans l’église du village, le remplacement des croix qui avaient disparu, la réouverture de sentiers, la pose de panneaux au point d’accueil pour les randonneurs de “Badare”, l’animation du village et la tenue d’un stand de ravitaillement pour l’Ardéchoise Etc. Etc.

 Mais, par-dessus tout, il avait su mobiliser sa petite équipe de fidèles pour faire chaque année de la Fête de Borne une réussite qui attire de plus en plus de monde.

Homme de foi et de conviction, la solidarité et la compassion n’étaient pas pour lui des mots galvaudés. Sans en faire étalage, par exemple, il accompagnait depuis de nombreuses années des malades en pèlerinage à Lourdes.

Il ne reniait pas ses convictions pour céder aux modes du temps.

Jean-Louis Cellier manquera beaucoup à Borne et aux Bourniquels.

La commune de Borne tient à lui exprimer par ces quelques ligne toute sa reconnaissance pour son dévouement  au service du village de Borne  et de la communauté.

A son épouse Jeannine qui l’a toujours soutenu et qui a fait preuve d’un courage exemplaire durant cette longue épreuve, à ses enfants et petits enfants, le conseil municipal de Borne fait part de ses sincères condoléances.

 

Aurélie Michel promue chevalier dans l’ordre du mérite agricole !

Nous avons le plaisir et la fierté de vous annoncer que Aurélie Michel a été promue au grade de chevalier dans l’ordre du mérite agricole. Cette distinction, exceptionnelle pour une jeune fille de son âge, ne lui a pas été décernée par hasard. Elle vient distinguer le travail, la ténacité , les capacités professionnelles et l’engagement dans les organisations agricoles de notre jeune concitoyenne. Aurèlie a choisi ce métier exigeant  très jeune, elle a tracé son sillon avec constance. Elle a suivi un cursus de formation de très bon niveau au Lycée agricole d’Aubenas et au domaine du Pradel, elle a fait de nombreux stages qui lui ont apporté une maitrise parfaite du métier. Aujourd’hui sa réussite est un exemple pour les jeunes qui se passionnent pour l’élevage en montagne. Elle démontre que, même dans une région isolée et avec des handicaps naturels que l’on a trop souvent tendance à exagérer, avec une solide formation et une réelle motivation, on peut vivre correctement de l’agriculture dans notre commune de Borne. Cette distinction nous donne aussi l’espoir de pouvoir accueillir d’autre jeunes agriculteurs : il reste des terres à reprendre au Bez, aux Chambons, aux Chazalettes !

Notre montagne est infiniment plus belle quand elle est soignée comme aux Plaines.

Toutes nos félicitations à Aurélie et à ses parents qui ne sont pas pour rien dans sa réussite.

Nous n’oublions pas Thierry Tailland et Magali Gleyze qui font aussi un travail méritoire sur leur exploitation de Borne. Que serait la montagne de Borne s’ils ne s’échinaient pas à l’entretenir par le débroussaillage et l’écobuage. Eux aussi font preuve d’une belle réussite sur un terroir peut-être  encore plus âpre.

La commune est fière de ses agriculteurs et de ses commerçants. Ces derniers vivent une période particulièrement difficile, notamment les jeunes repreneurs de l’Auberge du Bez Jérémie et Anouk qui n’ont reçu aucune aide publique depuis décembre 2020 et qui se retrouvent dans une grande précarité. Est-ce digne de notre pays de laisser sur le bord de la route un jeune couple avec deux enfants en bas âge qui ont eu le courage de se lancer dans une reprise d’activité sur une commune rurale de montagne ? La commune fait tout ce qui est en son pouvoir pour attirer de nouveaux actifs et parallèlement l’Etat contribue à leur mort économique. Le Conseil municipal souhaite vivement qu’une solution soit trouvée dans l’urgence pour redresser cette situation proprement inacceptable.

 

 

 

Ne laissons pas mourir notre commune !

Les décès ainsi que le vieillissement de notre communauté posent de plus en plus le problème de son devenir.
Où en serons-nous dans dix ans ? Or, comme on le répète souvent, notre commune doit faire face à des charges de fonctionnement énormes par rapport à la population alors que les recettes sont chaque année en baisse (vente de bois, fiscalité, location des gîtes), espérons avoir un peu de fiscalité avec les projets éoliens ou photovoltaïques . 
Cependant, il faut que l’on se mette tous (municipalité, associations, habitants) à rechercher des actifs qui pourraient s’installer chez nous. Nous avons un cadre de vie exceptionnel à leur proposer, mais pas seulement, nous ne sommes pas au milieu d’un désert : on peut accéder à de nombreux services  à moins de quinze  minutes de voiture ! : crèche, écoles maternelle et primaire, garderie, centre aéré, commerces de premières nécessités, agence postale, services à la personne, kiné, podologue, monitrice éducatrice, centre de secours,  marché des producteurs locaux, associations sportives et culturelles
Bien entendu, on ne va pas chercher à installer des jeunes (ou moins jeunes) au détriment ou en concurrence avec ce qui existe. 
Des pistes existent dans l’artisanat d’art, l’exploitation forestière, l’agriculture. Pour le moment, le fameux télétravail n’est pas envisageable avec notre desserte internet mais cela devrait être réglé avec le raccordement des logements et locaux professionnels à la fibre optique. 
Mais, pour faire venir des personnes encore faut-il avoir des locaux ou des terrains à leur proposer. Hormis les gîtes communaux, nous n’avons pas de bâtiment communal disponible. 
Toutes les idées sont bonnes à prendre.
C’est l’avenir et la vitalité de notre commune qui sont en jeux !
~~~~~~~~~~~~~~~~

Henria Ranc nous a quitté

Le 20 janvier dernier, Henria Ranc s’est endormie pour toujours à l’âge de 92 ans. Elle est décédée aux Mages dans le Gard chez sa sœur Adrienne qui l’a soignée avec affection pendant plusieurs années depuis qu’elle avait quitté son cher village de Borne.

Henria est née à Borne le 8 mars 1928. Elle a passé quasiment toute sa vie dans notre petit village. Avec son frère Charles elle participait au travaux de la ferme familiale ; à la mort de Charles, elle reprit avec courage la petite exploitation, chose peu aisée compte tenu de son âge et de sa faible corpulence.

Henria  a toujours participé à la vie du village et de la commune. Elle fut pendant plusieurs années secrétaire de mairie puis elle s’engagea dans la vie publique en  se faisant élire conseillère municipale en 1983, poste qu’elle occupera jusqu’en 2014. Elle mettra ainsi au service de ses concitoyens ses capacités de jugement et de bon conseil et sa connaissance du village et de ses hameaux.

Pendant près de vingt ans elle assura l’accueil des gîtes communaux de Borne. Elle assura aussi le gardiennage de l’église du village et de la mairie.

Nous retiendrons d’elle une personne cultivée, elle aimait connaitre les choses et les gens, elle aimait le contact humain malgré sa retenue et sa timidité naturelle. Nombreux étaient les visiteurs de Borne qui se faisaient une joie de la retrouver année après année pour converser avec la “charmante petite dame de Borne”.

C’était une personne fidèle à ses convictions, à ses engagements et à ses amitiés. C’est encore une partie  de la mémoire et de l’histoire de Borne qui s’en va avec elle …

A sa sœur Adrienne qui l’a soignée avec dévouement jusqu’au bout, à ses neveux et nièces, le Conseil Municipal de Borne adresse ses sincères condoléances.

 

 

TRES IMPORTANT : INFORMATION A LA POPULATION DECHETS

Bienvenue à un petit bourniquel

Après quelques péripéties , Lucas est né le 6 décembre pour la St Nicolas, le même jour (à 40 ans près) que son papa. C’est le deuxième enfant de Anouk Marlet et Jérémie Perez, les nouveaux propriétaires de l’Auberge du Bez. Alina sa “grande” sœur de 19 mois! est ravie ainsi que ses parents, grands parents oncles et tantes. La municipalité est ravie aussi d’accueillir un nouvel habitant “tout neuf” ; Longue et belle vie à Lucas au Bez.

Une figure des Chambons et un ami nous a quitté.

C’est avec stupeur que nous avons appris la disparition brutale et prématurée de Jean-Pierre Laborde, le mari de Josette Laborde conseillère municipale. Jean-Pierre est décédé le 30 novembre à Paris des suite d’un AVC à l’age de 68 ans.

Jean-Pierre, originaire de Toulouse avait terminé sa carrière d’enseignant dans la banlieue parisienne, engagé dans sa vie professionnelle il l’a été aussi dans sa vie publique : il a été élu municipal à Sevran où il fut premier adjoint.

D’un caractère très sociable, il adorait le village des Chambons et notre coin d’Ardèche où il s’était fait de nombreux amis. Avec Josette, ils pensaient même s’établir aux Chambons. Son affabilité et son sourire manqueront à beaucoup.

A Josette son épouse et à toute sa famille, le Conseil Municipal de Borne fait part de ses sincères condoléances et de son soutien.

 

Les projets en cours (en attente de financement) :

  • travaux sur la mairie : isolation du bâtiment par l’extérieur, création d’un balcon desservant les trois gîtes communaux, accessibilité de la salle de mairie aux Personnes à mobilité réduites, changement des huisseries de la façade sud des gîtes. Vous pouvez avoir un aperçu du projet en cliquant sur le lien ci-contre : 01-02 Vues 3D
  • Réfection du mur de soutènement de la rue de l’église le long du cimetière et création de quelques places de parking.
  • Installation de toilettes sèches sur la place de la mairie

    Les travaux en cours :

  • Travaux d’adduction d’eau potable au Mas de Truc : Les travaux sont terminés, la réception a eu lieu le jeudi 15 avril 2021. Les abonnés (qui ont signé le formulaire d’abonnement) devront demander à thierry Tailland le réducteur de pression fourni par la commune mais dont l’installation, la maintenance et le remplacement sont à la charge de l’abonné.
  • Adressage : la pose des plaques de voies est en cours, il faut maintenant que les propriétaires de maison demandent leur N° à Thierry Tailland.
  • Installation par les membres de la Bourniquelle d’un bloc de boites aux lettres au village de Borne en face Badare. Grand merci à eux !

Séance du 12 septembre 2021

Séance du Conseil Municipal du 25 juin 2021

Séance du Conseil Municipal du 30 mai 2021

 

Séance du Conseil Municipal du 16 avril 2021

Séance du Conseil Municipal du 20 février 2021

 

Séance du conseil municipal du 30 octobre 2020

CONVOC CM 30 10 20

DELIB 30-10-20 projet photovoltaïque

DELIB 30-10-20 délib rue de l’église

DELIB 30-10-20 délib demande aut préal ou PC bâtiment mairie

DELIB 30-10-20 délib convention PNR Toilettes sèches

DELIB 30-10-20 délib achat tracteur St Et

DELIB 30-10-20 délib convention CEE avec SDE

Chantier Mas de Truc Compte-rendu de visite de chantier

CR5_du_19_NOVEMBRE_2020